Portrait d’une ville

Ville secrète, Pointe-à-Pitre pourrait passer pour un chef-lieu discret. Lapwent la créole est ainsi. Elle ne se livre pas au premier venu. C’est là son charme, là son intérêt toujours renouvelé. Elle préfère se confier au piéton curieux et adopte sans réserve le flâneur généreux de son temps.

La cité regorge de maisons aux façades fleuries, de magasins « à l’ancienne », de petits jardins cachés dans les venelles. Les ferronneries de ses balcons monte une garde tranquille face à l’agitation des rues jusqu’à la tombée du jour. Dans les artères commerçantes, les pacotilleuses perpétuent la tradition d’un commerce ambulant qui cohabite avec les marchands sédentaires. Aux passants attentifs, les rues racontent aussi l’histoire de l’architecture caribéenne, des bâtiments d’Ali Tur au récent Mémorial ACTe, des cases modestes aux bourgeoises maisons créoles que le temps a préservées.

Un itinéraire de découverte(s)

Pour ce parcours unique au cœur de la ville, Florence Badetz et Céline Malraux dévoilent les multiples visages de la cité. Deux approches sensibles qui peuvent guider une authentique balade dans l’air limpide d’une matinée ou la lumière dorée d’un crépuscule et s’apprécier aussi lorsqu’on est loin de la Guadeloupe.

Ce livre, premier titre de la collection patrimoines, est un hommage aux attraits subtils de Pointe-à-Pitre. Comme une invitation à découvrir les mille détails d’une vie foisonnante et d’un patrimoine bâti hors du commun, chemin faisant.

À propos des auteures

Florence Badetz vit et travaille en Guadeloupe depuis de nombreuses années. Initiée au dessin et à l’aquarelle par la sculptrice Yevkiné de Greef, elle a exposé à maintes reprises en Guadeloupe et en Martinique. Le patrimoine antillais est un thème majeur dans son travail.

Journaliste et traductrice, Céline Malraux est installée en Guadeloupe depuis 2001. Auteure d’un livre-hommage à sa grand-mère Madeleine, pianiste et deuxième épouse d’André Malraux, et de portraits de femmes et d’hommes de Guadeloupe, elle brosse ici pour la première fois le portrait d’une ville.

Collection patrimoines / Parution : 15 juillet 2021 / 96 pages / Format 16 x 21 cm avec rabats / Impression sur papier de création 120 grs / 22 € / ISBN 978-2-4922180-0-2

………………………………………………………………………………………………………

Le livre en bref

BLAN – terme qui désigne les Blancs en créole – est une roman graphique surprenant à l’humour parfois très noir. Il mêle anecdotes, réflexions et chroniques de la transformation d’une « Blanc » en « blan ». Ou comment la créolisation bouleverse notre monde. Et nous change. Drôlement.

Biographie de l’auteur

François Piquet, né en 1967 dans la banlieue de Paris, vit et travaille en Guadeloupe depuis 2000. Ingénieur et designer multimédia, il a débuté sa pratique des arts visuels en Guadeloupe. Il a depuis montré son travail dans de nombreuses expositions internationales, dans les Caraïbes, en Afrique et en Europe. L’International Slavery Museum de Liverpool (Royaume-Uni) l’a récemment intégré à sa collection permanente. Ainsi que le Mémorial ACTe à Pointe-à-Pitre et d’autres institutions. En 2019, il a présenté Équation décoloniale au sein du premier pavillon de la Guadeloupe à la 58e Biennale d’art contemporain de Venise.

Grand format « collector » 24 cm x 32 cm

• Collection Matières / Surfaces / Parution : août 2020 / 80 pages / 24,90 €

……………………………………………………………………………………………………..

Lire quelques pages :

………………………………………………………………………………………………………

Jean de Souche. Dessins, drawings, dibujos
François Piquet

Jean de Souche est un jeu de mot qui détourne l’expression « gens de
souche » ou  » Français de souche » . Elle est réapparue récemment dans le débat politique national et illustre la montée en puissance des populismes identitaires. Ces dessins s’amusent des notions d’identité originelle, d’enracinement et de déracinement culturels, d’appartenance au territoire.

Jean de Souche individualise ces identités collectives en déclinant une multitude de cas particuliers. Grâce aux métaphores de l’arbre, du tronc, des racines, des souches, il rencontre les objets et circonstances du quotidien. De ces collisions découlent des relations et des situations diverses. Elles peuvent être absurdes, poétiques, énigmatiques, drôles ou cyniques… Elles nous font osciller entre l’attrait pour la culture des singularités et la tentation de l’ostracisme.

Édition trilingue en français, anglais et espagnol pour la présentation et les légendes.

• Collection Matières / Surfaces / Parution : décembre 2019 / 48 pages / 12,50 €
……………………………………………………………………………………………………………………………………

Lire quelques pages :